dimanche 8 juillet 2012

Cap-Haïtien : L'implication de policiers dans l'enlèvement de Richardson Croicy soulève des questions sur l'utilité du programme de VETTING de la MINUSTAH.

L'implication de plusieurs policiers capois dans l'enlèvement, suivi d'assassinat, de l'homme d'affaire Richardson Croicy, le 22 mai 2012, soulève l'indignation au sein de la population capoise. On se pose des questions sur l'utilité du programme de VETTING mis en place par la MINUSTAH dans le cadre de sa mission de renforcement et de professionnalisation de la Police Nationale d'Haïti.
 
Selon les observateurs, tous les policiers impliqués dans ce cas d'enlèvement ordonné par un Grand baron de la drogue, ont mené une vie tranquille d'HOMME RICHE. Ils n'ont jamais caché leur richesse. Maisons et voitures de luxe, bijoux, dépenses sans réserve, il était visible et connu de tous que le niveau de vie de ces policiers dépassait largement leur salaire ou leur revenu familiale. 
 
Leur niveau de vie était une insulte aux policiers honnêtes qui se sentaient diminuer parce que leur conjointe et leur famille les taxaient de KOKORAT, un mot créole qu'on pourrait traduire par retardé, sous-développé  -- un homme peu civilisé.
 
Alors :  
 
A quoi sert le programme VETTING de la MINUSTAH?
 
Peut-on parler de complicité de la Mission de l'ONU, de négligence ou de farce?
 
Y a t-il un système pour évaluer les programmes de la MINUSTAH souvent lancés avec fanfare et présentés comme éléments indispensables pour la stabilité en Haïti?
 
S'agit-il un comportement délibéré visant à maintenir un niveau de corruption au sein de la Police Nationale d'Haïti pour mieux la discréditer et justifier la présence de la MINUSTAH en Haïti?
 
Les barons de la drogue ont-ils infiltré la MINUSTAH au point de pouvoir protéger leurs éléments corrompus au sein de la PNH?
 
 
Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haiti 
 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)
Enregistrer un commentaire